Consortium recherche clinique français

TEASER

Conformément à son plan d’action 2019 – 2022 (Axe lI, action 6 et 7 Favoriser le développement de contrats avec l’industrie : développement des essais thérapeutiques dans les centres SLA/MNM) validé par la DGOS en juin 2019, FILSLAN souhaite développer un réseau de recherche clinique national regroupant les centres affiliés.

Le Dr Gaelle Bruneteau (PH temps plein, CRMR SLA, APHP, et CIC Neurosciences, ICM) a présenté un projet dans ce sens, approuvé en Comité de Gouvernance FILSLAN le 8 novembre 2019 et validé par le Comité Scientifique FILSLAN le 13 novembre 2019.

Ce projet vise à développer un Réseau de Recherche Clinique avec la participations des CRMR et CRC affiliés à FILSLAN dans les objectifs de :

  • optimiser l’expertise scientifique collective nationale,
  • définir les stratégies pour structurer des programmes de recherche thérapeutique dans le champ de la SLA et des maladies du neurone moteur avec participation du plus grand nombre de centres volontaires,
  • interagir avec les promoteurs académiques et industriels pour faciliter et optimiser le développement d’études cliniques dans le thème des maladies du neurone moteur sur le territoire national,
  • apporter un soutien méthodologique et logistique aux investigateurs français pour la mise en œuvre de projets de recherche clinique,
  • permettre une communication fluide et efficace entre les centres participant aux essais cliniques,
  • augmenter significativement le recrutement des patients inclus dans les essais cliniques, à promotion académique ou industrielle pour les essais phase 2 et 3,
  • permettre une visibilité des investigateurs reconnue à l’échelle nationale et internationale,
  • connaitre en temps réel les capacités d’inclusion,
  • assurer un lien actif avec le réseau de recherche clinique européen TRICALS,
  • participer à la formation des investigateurs français et de leurs équipes dans le domaine des BPC et des évaluations pour les principaux endpoints utilisés dans ces essais,
  • permettre au Réseau d’avoir des sources de financement nécessaire à son fonctionnement,
  • informer la communauté médicale et les personnes malades sur les études à venir et en cours de recrutement.